9 danses traditionnelles locales pour divertir vos invités de mariage

Mariages Ivoiriens Mariages traditionnels Tenue traditionnelle africaine
9 danses traditionnelles locales pour divertir vos invités de mariage

Rappelez vous que notre pays est connu à travers le monde pour sa diversité culturelle et que, les danses traditionnelles tiennent une place importante dans toutes nos cérémonies.

De plus, nous avons une soixantaine d’ethnies et de nombreuses danses liées aux traditions et mœurs de chacune de ces ethnies.

Par conséquent, nos mariages ivoiriens sont de très belles opportunités pour célébrer nos traditions, à travers nos tenues, mais aussi nos danses.

Voici 9 danses traditionnelles ivoiriennes de réjouissance, que les mariés, leurs familles ou des danseurs professionnels pourraient exécuter pour divertir les invités.

Un beau spectacle qui serait en quelque sorte votre cadeau et votre belle surprise à vos invités de mariage.

1. Le Gbégbé chez les Bétés (centre-ouest)

Danse traditionnelle ivoirienne le gbé gbé chez les bétés Crédit photo: [email protected]_pregnon

A la base elle était exécutée lors des funérailles ou pour le nouvel an.

De ne jours elle se danse également pendant les moments de réjouissances (mariages, baptêmes, initiations, récoltes, couronnements…) ou lors des veillées funèbres.

Zota vous fait dans la vidéo ci-dessous, une belle démo de Gbé gbé.

2. Le Zaouli chez les Gouros

Danse et tenue traditionnelle ivoirienne le Zaouli chez les ouros Crédit: Sidoine photography

Le zaouli désigne à la fois un masque et une danse traditionnelle du peuple Gouro.

Créé à Zrabi Séhifla dans les années 1950 par Ouinnaila, le masque zaouli est animé durant ses prestations, par un rythme du même nom.

Au plan purement artistique, le zaouli se distingue par la finesse des traits du masque et sa jovialité, la beauté de la danse et sa grâce qui en font un spectacle fort apprécié dans les manifestations publiques.

Adoptée par tous les villages Gouro, cette danse a accrue sa notoriété et sa pratique s'est étendue bien au-delà de la région du centre-ouest de la Côte d'Ivoire.

3. L'adjoss Chez les Baoulé

Danse traditionnelle ivoirienne l'adjoss chez les baoulés Crédit photo: Instagram @Meryl_pregnon

L’adjoss est l'une des danses de rejouissance les plus populaires en Côte d'Ivoire. Elle vient du centre du pays et est exécutée principalement par les femmes.

Elle fait valoir essentiellement les qualités vocales des chanteurs et chanteuses.

C’est parmi eux que se recrutent les futurs chantres du peuple baoulé.

L’orchestre est composé généralement de trois tambours moyens, un harmonica, un cor, une bouteille vide et une baguette.

4. Le tématé Chez les Wobè (région de Man)

Danse traditionnelle ivoirienne le tématé chez les Wobè Credit photo: Pinterest

Le temate est une danse wobé (ouest de la Côte d'Ivoire) qui est exécutée par les jeunes filles.

C'est un hommage de celles-ci aux esprits favorables à une abondante récolte de riz. Temate signifie « plus beau » en wobé.

Il s'agit d'une danse de réjouissances mais elle peut également être produite lors de funérailles.

5. Le Plédou dans la région d’Oumé chez les Gagous

Cette danse tient son nom d’un petit tam-tam; elle se pratique en file ou par deux.

Elle est exécutée essentiellement par des hommes mais des femmes peuvent se joindre à la procession avec des mimiques.

6. Le Zagrobi chez les Bété

Danse et tenue traditionnelle ivoirienne le zagrobli chez les bétés Crédit photo: instagram [email protected]

Le Zagrobi possède une histoire particulière. Il se raconte qu’après de nombreux jours de marche, un chasseur entre dans une forêt.

Tout à coup, son oreille entend des bruits de tambours : il venait de pénétrer dans la forêt des génies, en pleine cérémonie rituelle.

Cette présence humaine rend alors les génies furieux, qui prennent l’homme en chasse.

Rattrapé à l’entrée du village, le chasseur est ramené dans la forêt sacrée où il est initié à la danse Zagrobi.

De retour au village, le chasseur raconte son histoire aux anciens. Charmés par cette danse, ces derniers en gardent jalousement le secret.

Ainsi, le Zagrobi est une danse réservée uniquement aux femmes mariées ; d’ailleurs elle n’est exécutée uniquement que lors des fêtes de mariages. Danse très rythmée, le Zagrobi marque l’union de deux familles dans l’allégresse.

7. Le N'dollè chez les Abbey

Danse et tenue traditionnelle ivoirienne le N'Dollè chez les Abbey Crédit Photo: Dominique & Franck par Smiley Picture

Le "N'Dollé" est une danse faite pour magnifier la femme et la beauté africaine.

Elle met en exergue la rondeur de la femme. En général, elle est dansé par les femmes qui sont félicitées par les hommes à travers quelques petits dons.

Cette danse se pratique généralement lors des veillées funèbres et des cérémonies de réjouissance.

8. Le Boloye chez les Sénoufos

Danse et tenue traditionnelle ivoirienne le Boloye chez les Sénoufos Credit photo:Facebook- Tenue traditionnelle ivoirienne

Le Boloye est une danse de réjouissance exécutée à la fin d'un rite initiatique.

On l'appelle aussi danse des hommes panthères à cause de l'habit du danseur qui rappelle le pelage de ces félins.

9. Bonus: Animation lors d'un mariage à Angré

Comment envisagez vous d'incorporer ces danses traditionnelles dans votre mariage coutumier ?

N'hésitez pas à partagez vos avis avec nous dans la partie commentaire.

0 commentaires

Vous allez aussi aimer