L’utilisation du wax africain par Stella McCartney suscite la controverse | Lookbook

Mode Luxe Haute Couture Model pagne
L’utilisation du wax africain par Stella McCartney suscite la controverse | Lookbook

La collection printemps-été 2018 de Stella McCartney a été présentée lundi 2 octobre à la Fashion Week de Paris, mêlant le sportif casual et les tenues de soirée plutôt formelles.

Comme toutes les collections de mode, elle propose aussi différents imprimés, modèles et silhouettes, dont certains s’inspirent clairement des imprimés "Ankara Style" (le style Ankara, le nom anglais du wax), une mode très répandue sur le continent africain.

Depuis une dizaine d’années, la mode africaine suscite toujours plus d’intérêt. Elle a su asseoir son statut unique et se faire une place sur le marché international pour la bonne raison qu’elle répond aux besoins et à l’intérêt de la communauté noire aux quatre coins de la planète. S’il n’est pas né sur le continent africain, le wax s’y est fait une telle place qu’il est aujourd’hui largement associé à l’Afrique et à son identité culturelle.

Certes, l’appropriation bien intentionnée peut parfois être une bonne chose. Elle crée un échange culturel et, dans ce contexte, peut enrichir le vocabulaire de la mode. Le problème, c’est que les stylistes ont la fâcheuse tendance à s’inspirer de cultures qui ne sont pas les leurs, en présentant leurs emprunts comme des créations originales. Et c’est d’autant plus problématique quand il s’agit de cultures ayant été brimées, voire opprimées, par le passé.

Consultez la suite de l'article sur Konbini.com

Découvrez ci-dessous quelques pièces de cette nouvelle collection Stella Mac Cartney !

Stella Mac Cartney

22154581_1132447036900007_2245153376160347752_n

22195258_1132447063566671_7313664198084931035_n

22221936_1132447076900003_8820787085949911062_n

22228428_1132447006900010_6918418415828968709_n--1-

Credit Photos: Vogue

0 commentaires

Vous allez aussi aimer